GRANDIR A MONTESSON

43%

36%

DES MONTESSONNAIS CONSIDERENT LA VILLE PEU ADAPTEE A L'ACCUEIL DES ENFANTS DE 0-6 ANS

CONSIDÈRENT TOUT A FAIT SATISFAISANTE L'OFFRE D’ACTIVITÉS POUR LA JEUNESSE

"Je veux que l'urgence climatique et le bien-grandir à Montesson soient les deux piliers de mon mandat de Maire. 

Parce que je suis parent responsable, je veux que nos enfants, nos jeunes, puissent regarder l'avenir avec confiance."  

Cyril BILLIARD

Candidat à la Mairie de Montesson

Source La Grande Consutation - base 821 réponses au 30/10/2019

Mes enfants sont âgés de 7 à 22 ans et, comme eux, vous êtes 38% à avoir moins de trente ans.

 

C'est une formidable opportunité qui nous oblige à travers la politique municipale que nous aurons à cœur de mettre en œuvre pour les six ans à venir.

 

A ce titre, la lutte face à l'urgence climatique et en faveur du développement durable sera le socle de mon mandat.

 

Je veux être au rendez-vous des attentes des générations futures. Pour cela, il nous faudra :

  • Décliner concrètement au niveau local des actions en faveur du climat

  • Prévoir les besoins en équipements collectifs (crèches, centres de loisirs, établissements scolaires, équipements sportifs et culturels, prise en compte des handicaps)

  • Rendre écologiquement exemplaires tous les lieux d'accueil des enfants, à commencer par les écoles

  • Repenser totalement la restauration collective

  • Débattre des horaires d'accueils périscolaires

  • Renforcer la sécurité d'accès aux lieux d'accueil de nos enfants

  • Équiper chaque quartier d'un parc, d'une aire de jeux ou d'une structure dédiée à la jeunesse

  • Encourager la découverte du monde de l'entreprise par les jeunes

 

Regarder l'avenir avec les yeux de ceux pour lesquels nous le construisons et être fier de ce que nous en ferons, voilà mon engagement.

Lien direct :

Autres thèmes à découvrir :

Petite enfance - Scolarité

 

Notre vision

  • Elargir et adapter l'offre d'établissements scolaires du primaire au lycée en renégociant avec le Département et la Région

  • Rendre toutes les structures d'accueil d'enfants exemplaires au plan écologique

 

  • Redéfinir l'offre de restauration scolaire pour favoriser le bien-manger dès la petite enfance 

  • Relancer une offre d'interventions en milieu scolaire en lien avec les enseignants

  • Adapter l'amplitude horaire des structures d'accueil aux besoins des parents dans le respect du rythme de l'enfant

  • Sécuriser les accès en voies douces aux équipements accueillant les enfants

 

  • Mettre en place un service minimum d'accueil en cas de grève et offrir la gratuité d'accueil le midi en l'absence de service de cantine

Vous le dites :

" Les horaires des garderies ne sont pas adaptés à une vie active. 
Il faut nous permettre de récupérer nos enfants de manière plus flexible.

" Avec 2 enfants en bas âge, ce que j'attends surtout, ce sont des trottoirs adaptés à la circulation des poussettes. Il n'y a que des trottoirs avec des trous impraticables et même dangereux. 
Et si nous pouvions avoir un vrai parc propre, avec de vraies balançoires et des toboggans."

" Davantage de bio à la cantine - Etude dirigée au lieu de surveillée (au minimum pour les CP, CE1 et CE2) - Sorties échelonnées après l'étude - Poursuite et développement des activités associatives proposées au sein des écoles élémentaires.

SERGE YVES HANDSCHUH

Ancien délégué départemental d'une

fédération de parents d'élèves

en charge des groupes de travail enfance, jeunesse

JEREMIE LEBRETON

ASSISTANTE MATERNELLE spécialisée dans les intolérances alimentaires et le bio. Membre des groupes de travail  Enfance - jeunesse.

" L’éducation est le facteur déterminant de l’émancipation des individus. C’est un droit mais aussi un devoir que notre République a voulu offrir à tous nos enfants.
Père de famille convaincu que chaque partenaire de la communauté éducative doit jouer son rôle, je me suis engagé très tôt au sein d’une fédération de parents d’élèves. J’ai pu ainsi concrètement expérimenter les vertus d’un dialogue constructif avec les enseignants, les représentants de l’Education Nationale et les élus locaux en charge de l’enseignement et la jeunesse.
L’avenir de nos enfants exige en effet qu’ils soient toujours placés au cœur de notre action.
"

" La petite enfance est un sujet majeur pour toute commune. Les domaines qui la concernent sont nombreux. La ville doit être attentive aux besoins de sa jeunesse du berceau jusqu’à l'entrée dans la vie active. Il est donc essentiel d'apporter des réponses en matière de sécurité, d’hygiène et de nutrition, de mode de garde pour les plus petits, d’accueil périscolaire, d'offre de parcs, d'activités sportives, culturelles ou de projets pédagogiques. Il faut enfin sensibiliser nos futurs adultes au développement durable pour qu’ils agissent à leur tour pour leurs enfants !"

Jeunesse

 

Notre vision

  • Mettre la lutte contre le réchauffement climatique au coeur des décisions

 

  • Favoriser la création de lien par l'ouverture d'un lieu de rencontre et d'échanges pour les jeunes 

 

  • Enrichir l'offre d'activités, notamment pendant les périodes de vacances scolaires

 

  • Trouver une solution à chaque jeune "décrocheur" de la commune

 

  • Accompagner l'entrée dans la vie active en favorisant les passerelles entre écoles et entreprises

  • Récompenser l'engagement des jeunes dans leurs actions en faveur de l'environnement

  • Soutenir les jeunes Montessonnais dans des projets innovants

CORENTIN GUILLY - 20 ANS

GABRIEL DOS REIS - 24 ANS

- Qu'est-ce qui vous a poussé à vous présenter aux élections ?
Corentin Guilly : Les prochaines années seront cruciales pour notre génération. Soit les responsables politiques prendront les bonnes décisions face à l'urgence climatique, soit il sera trop tard. Il m'a donc semblé évident de vouloir contribuer aux choix qui seront faits. C'était tout simplement mon devoir.

- Pourquoi vous engagez-vous avec Cyril Billiard ?
Gabriel Dos Reis : Il est vrai et sincère dans sa démarche. Ses enfants ont de 7 à 22 ans,  autant dire que la jeunesse n'est pas un univers inconnu pour lui et que les enjeux environnementaux lui parlent concrètement. 

- Quelle sera votre priorité d'action ?
Corentin Guilly : Démontrer rapidement que l'on peut faire confiance aux jeunes pour porter des projets en tant que citoyens engagés et impliqués pour le bien commun.
Gabriel Dos Reis : Inclure la jeunesse comme facteur-clé dans le processus de décision municipale. Favoriser l'émancipation culturelle et sportive des jeunes en construisant une offre variée d’activités à leur intention.