QUEL AVENIR POUR LA PLAINE ?

68%

CONSIDERENT COMME ESSENTIELLE LA TRANSITION DE LA PLAINE EN AGRICULTURE BIO*

73%

DES MONTESSONNAIS VEULENT IMPERATIVEMENT CONSERVER LES SURFACES AGRICOLES DE LA PLAINE*

"Je veux que les futures générations montessonnaises puissent être en capacité de se nourrir sainement et localement  "

Cyril BILLIARD

Candidat à la Mairie de Montesson

*Résultats issus de LA GRANDE CONSULTATION #MONTESSON2020 sur une base de 821 réponses

Lien naturel entre nos quartiers, la Plaine ne sera véritablement durable que si nous lui garantissons un avenir agricole écologique et un rôle éducatif et innovant.

 

Préserver la Plaine, lui assurer un avenir agricole et nourricier, inciter et soutenir sa transition vers des cultures plus saines et responsables font partie des priorités de notre projet municipal.

 

Pour garantir la pérennité de la Plaine, nous voulons aller bien au-delà d'un projet de Zone Agricole Protégée (ZAP) rejeté par les maraîchers et les propriétaires des terrains.

 

Notre projet :

  • repose sur une écoute des attentes respectives des maraîchers, des propriétaires, des associations et plus globalement des Montessonnais ;
  • accompagne les acteurs économiques qui s'engageront sur une transition écologique ;

  • inscrira définitivement la Plaine dans l'avenir de Montesson.

 

Notre ambition est celle d'une Plaine naturelle qui relie nos trois quartiers, fera la fierté de tous les Montessonnais et sera perçue comme l'un des joyaux productifs de notre Département.

​Zone Agricole Protégée :

Un projet à revoir

Le projet de Zone Agricole Protégée de la municipalité sortante sera revu dans le cadre d'une concertation permettant de mettre en oeuvre la transition écologique attendue par les Montessonnais. En effet :

LES MARAICHERS SONT CONTRE LE PROJET ACTUEL ...

 

Dans le cadre de l’enquête publique, le Syndicat des maraîchers de Montesson a rendu un avis défavorable. Il écrit :  

" Le périmètre de la ZAP est incohérent avec l’activité agricole et maraîchère qu'elle prétend défendre et maintenir ;

... L’insécurité foncière subie par les exploitants empêche tout projet d’investissement d’envergure ou innovant (serres froides ou chauffées, vergers, vignes, cueillettes, haies ou agroforesterie, etc …) ;

... Ce projet de ZAP n’est accompagné d’aucun projet agricole cohérent, structurant, viable économiquement et durable

... Veut-on faire une ZAP pour faire une ZAP ? "

... LES PROPRIETAIRES SONT EGALEMENT OPPOSES

 

L'instance représentative des propriétaires privés s'est également exprimée contre le projet de ZAP actuel dans le cadre de l'enquête publique. Elle écrit :

" Aucun projet réel, viable et concret n'a été présenté, budgétisé et concerté avec les premiers acteurs de la Plaine, les maraîchers et les propriétaires fonciers

... Notre position rejoint et complète celles des maraîchers qui, comme nous, refusent la mise en place de cette ZAP. "

"Je reprendrai le dossier de la ZAP afin que son périmètre soit rendu cohérent par la concertation et je sécuriserai la Plaine par un projet durable et économiquement viable"

Cyril BILLIARD

Candidat à la Mairie de Montesson

Octobre 2019 - Réunion de travail sur l'avenir de La Plaine  avec de gauche à droite :

Robert FRANCAIS, Président du syndicat des maraîchers, Cyril BILLIARD, Candidat à la Mairie de Montesson

et Daniel TREMEL, Président de l'association des Propriétaires Fonciers de La Plaine

Crédit photo : D. Martin

Notre vision pour La Plaine

 

La Plaine est notre patrimoine. Elle doit jouer un rôle économique et alimentaire mais également écologique et éducatif.

La Plaine doit :

  • être préservée en tant que terre agricole, car elle constitue notre patrimoine commun,

  • s'inscrire dans une transition écologique de production maraîchère durable et respectueuse de l'environnement,

  • jouer un rôle pédagogique,

  • alimenter des circuits courts, incluant la restauration collective des écoles de l'agglomération,

  • créer du lien entre les quartiers

 

Zone Agricole

Protégée ?

​Une Zone Agricole Protégée (ou ZAP) est un classement administratif qui, en théorie, pérennise la destination agricole des parcelles situées à l’intérieur de son périmètre.

En quoi le projet actuel n'est pas cohérent ?

1- Le projet est établi sans concertation avec les acteurs de la Plaine

2-Des zones de bonne terre ne figurent pas dans le périmètre retenu et ne seront donc pas protégées

3- Des zones inexploitables sont incluses et seront donc protégées

L'Etat veut-il bétonner la Plaine ?

NON - Le gouvernement actuel a fixé un objectif de Zéro perte nette de désertification. La Plaine n'est donc pas menacée sous la Présidence d'Emmanuel Macron. Mais qu'en sera-t-il après ? Une prise de conscience collective de sa valeur et un projet de transition écologique fort pourront en garantir la pérennité.

C'est vous qui le dites :

Extraits de commentaires de Montessonnais lors de LA GRANDE CONSULTATION #MONTESSON2020

 

"Certains matins je suis inquiète en déposant mes enfants à l'école et que je sens les odeurs qui arrivent de La Plaine.

La ville doit nous apporter plus de transparence sur ce que nous respirons et agir pour préserver la plaine agricole."

"La Plaine doit être protégée mais la mairie doit la nettoyer et empêcher les personnes d'y abandonner leurs encombrants et leurs déchets. Ce n'est quand même pas à nous de faire le nettoyage, surtout qu'il y a des produits dangereux à manipuler."

"La mairie ne doit pas simplement protéger la plaine, elle doit la faire vivre."

 

Nos 7 engagements pour La Plaine

 

  • Soutenir des projets de transition des productions en agriculture labellisée ou bio

  • En faire une terre d'apprentissage pour la jeunesse et un pôle d'innovation

  • Favoriser la création de circuits courts de vente des productions locales

  • Revoir le dossier ZAP en concertation avec ses acteurs

  • Combattre les dépôts sauvages grâce à des solutions innovantes

  • Partager avec les communes voisines nos ambitions sur son avenir

  • En faire le lien vivant entre nos trois quartiers